Les héros français aux Jeux Olympiques

Certains sont connus de tous et ultramédiatisés, d’autres auront réussi des exploits sans créer des émules. Les héros français des Jeux Olympiques sont bien plus nombreux qu’on ne le croit. Voici un petit tableau des plus capés d’entre eux.


Lucien Gaudin, un escrimeur hors du commun

On ne le connait pas forcément et pourtant Lucien Gaudin est l’un des deux sportifs français les plus titrés, avec quatre titres olympiques et trois médailles d’argent. Spécialiste à la fois de l’épée et du fleuret, ce sportif aura également réussi à remporter une médaille en sabre avec l’équipe de France. Banquier de son état (Les Jeux olympiques étaient autrefois réservés aux amateurs), il disparut en 1948.

Christian d’Oriola, le plus grand fleurettiste français

Avec Lucien Gaudin, Christian d’Oriola est le seul autre Français à avoir conquis quatre titres olympiques durant sa carrière. Il remporte notamment deux titres individuels et deux titres par équipe. Durant sa carrière, il aura également réussi à conquérir huit titres mondiaux.

Félicia Ballanger, une cycliste puissante

Spécialiste de la vitesse et du 500 m, Félicia Béranger est une cycliste puissante, mais qui dispose également d’un grand sens tactique, lui permettant de conquérir ses titres en vitesse notamment. Ses trois titres olympiques sont l’aboutissement d’une domination sans partage sur les deux disciplines du cyclisme sur piste. Elle a remporté un total de dix titres tout au long de sa carrière.

Marie-Jo Pérec, la gazelle française

Spécialiste de la tour de piste et du 200 m en athlétisme, Marie-José Pérec est l’auteur de trois titres olympiques obtenus en 1992 et 1996. Son doublé réalisé à Atlanta a été le plus mémorable, d’autant plus que la gazelle a été le porte-fanion de la délégation française. Sa performance sur 400 m en 48s25 est devenue une référence mondiale, le record du monde en vigueur de 47s60 détenu par l’Est-Allemande Marita Koch étant teinté de dopage. En 2000, victime des harcèlements de journalistes, elle décide de se retirer de la compétition.

Jean-Claude Killy

Jean-Claude Killy est le seul sportif d’hiver français à avoir remporté trois titres individuels aux Jeux olympiques. Ses trois titres sont remportés en une seule olympiade, à Grenoble en 1968 où il réalise l’exploit de remporter la descente, le slalom géant et le slalom.

Tony Estanguet, un pagayeur de légende

Il faut de la force, de l’endurance et de la persévérance pour pouvoir ramer dans les eaux vives des compétitions de canoë et Tony Estanguet l’a bien démontré. Auteur de trois titres olympiques sur trois olympiades (1996, 20 et 2012), Tony Estanguet aura revêtu la médaille d’or sur un intervalle de 16 ans, ratant le coche à Pékin, mais revenu au plus haut niveau à Londres quatre ans plus tard.