France et Formule 1, quels sont les pilotes qui ont marqué la discipline ?

L’histoire des Français en Formule 1, en parlant des pilotes comme des écuries, est marquée par des périodes fastes, mais également par plusieurs années de vache maigre. Des noms très connus et moins connus auront marqué les pistes de leur empreinte.


Les meilleurs pilotes français ayant évolué en Formule 1

Lorsqu’on évoque les pilotes français qui ont couru en Formule 1, un seul nom vient immédiatement en tête, celui de celui qu’on surnomme le Professeur, à savoir Alain Prost. Détenteur de quatre titres de champion du monde, le pilote aura réussi à tenir en haleine toute une génération, notamment grâce à sa rivalité avec le regretté Ayrton Senna. Ses premiers succès se font au sein de l’équipe Renault Elf avant qu’il ne conquière son premier titre chez Marlboro McLaren International. Avec 199 courses disputées et 58 victoires, Alain Prost fait partie des plus grands champions de la discipline.

Assez peu connu de la génération actuelle, René Arnoux est également un grand pilote de Formule 1. Ayant couru entre 1978 et 1989, le pilote originaire de l’Isère réussira à gagner sept courses au cours de sa carrière. Sa meilleure saison fut celle de 1983, au sein de la Scuderia Ferrari. René Arnoux atteint en effet le podium final en atteignant la 3e place. Il s’occupe aujourd’hui de plusieurs établissements de karting.

Pour les aficionados de la discipline, l’autre grand pilote français est bien connu puisqu’il s’agit de l’ancien consultant de TFI lorsque la chaine a détenu les droits TV de la Formule 1. Ayant couru plus de 170 courses durant sa carrière, Jacques Laffitte a pu remporter six victoires et a fini quatre fois au pied du podium final. Sa fille Margot est également chroniqueuse sportive et pilote automobile.

Dans les années 90, seuls Olivier Panis et Jean Alesi auront réussi à remporter une victoire et entretenir l’espoir d’un renouveau de la Formule 1 française. À partir de 2012, le pilote Romain Grosjean incarne le nouvel espoir de la Formule 1 en France. Évoluant au sein du team Lotus F1, motorisé par un Renault V8, le jeune pilote a déjà obtenu 9 podiums.

Les écuries françaises à retenir

C’est la Renault F1 Team qui est la plus grande ayant proposé des monoplaces en Formule 1. Présent en compétition de 1977 à 1985 et de 2002 à 2011, l’écurie remporte deux titres constructeurs ainsi que deux titres individuels avec Fernondo Alonso. Au fil de la carrière de l’écurie, Renault Team F1 totalise également 35 victoires en Grand prix. En 2012, l’écurie française devient la Lotus F1 Team, une écurie qui évolue désormais sous pavillon britannique et qui voit évoluer le pilote tricolore Romain Grosjean.

L’autre écurie française de Formule 1 à retenir est Ligier, présent sur le circuit entre 1976 et 1996. Ses neuf victoires auront été en grande partie conquises par Jacques Laffite, mais Didier Pironi, Patrick Depailler et Olivier Panis auront également réussi à conquérir une victoire chacune.

Alternant nationalités française et anglaise, Matra Sports fait également quelques apparitions remarquées, mais ne réussit à conquérir le titre que lors de sa période anglaise. L’écurie accueillera néanmoins une future personnalité des courses automobiles, à savoir Henri Pescarolo.

Dans l’attente d’une prochaine écurie française

Alors que le constructeur Renault se contente aujourd’hui d’être le motoriste de l’équipe Lotus F1, aucun projet d’écurie française ne semble se profiler à l’horizon, alors que les fans français sont nombreux à suivre les Grand Prix. Lors des dernières courses de la saison 2013, ils étaient un peu moins d’un million de téléspectateurs à suivre la course alors que l’événement est diffusé sur Canal+, une plateforme payante. Avec des constructeurs en crise et la Formule 1 en pleine remise en question, l’avenir semble plus qu’incertain pour la réapparition d’une écurie tricolore. Peugeot préfère se consacrer aux 24 Heures du Mans et Citroen se focalise sur le championnat WRC.

Un suivi médiatique riche dans l’Hexagone

En plus de la couverture télévisuelle dont le direct a fait l’objet d’âpres négociations, la Formule 1 bénéficie d’une excellente couverture médiatique, notamment dans la presse. Lu par des dizaines de milliers de passionnés de belles mécaniques, le magazine Auto Moto relate ainsi les différentes courses, et propose également des articles concernant les pilotes et les coulisses de la compétition. Et bien entendu, le seul quotidien sportif du pays parle également de la compétition.