Natation française : les exploits d’une nouvelle génération

Tout au long du 20e siècle, la natation française n’a réussi qu’à prendre deux médailles d’or aux Jeux olympiques, une première en 1900 et le second en 1952. Le début du 21e siècle a vu la donne changer, puisque la nouvelle génération de nageurs français a réussi à hisser le niveau national au sommet mondial. Zoom sur cette nouvelle génération qui a su relever le niveau d’un sport outrageusement dominé par les Américains et les Australiens.


Laure Manaudou comme source d’inspiration

Le déclic de la performance est né avec les exploits de la nageuse Laure Manaudou, première Française ayant revêtu l’or olympique en 2004 en Grèce. La naïade a en effet réussi à remporter les 400 m nage libre, tout en ayant gagné la deuxième place du 800 m nage libre et le bronze sur 100 m dos. IL ne faut bien entendu pas oublier Roxana Maracineanu qui est devenue championne du monde du 200 m dos en 1998, mais Laure Manaudou est également détentrice de trois titres de championne du monde et neuf titres de championne d’Europe.

Alain Bernard, la surprise de 2008

En 2008, la montée en puissance de la natation française se confirme avec l’apparition d’Alain Bernard sur la scène du sprint mondial. Médaillé d’argent lors des championnats du monde de 2009, Alain Bernard remporte l’or sur la distance reine, le 100 m nage libre, lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008. Il remporte également le titre européen du 100 m nage libre en 2008 et 2010. Lors des Championnats d’Europe de 2008 à Eindhoven, Alain Bernard s’est même payé le luxe de battre le record du monde.

2012, la moisson

Lors des Jeux olympiques de Londres qui s’est déroulé en été 2012, l’équipe nationale française a fait un bond en avant en affichant des résultats exceptionnels. Avec un total de quatre titres olympiques, la France réalise sa meilleure performance dans l’histoire de la natation. Grande favorite de l’épreuve des 400 m, Camille Muffat a su confirmer son statut. Elle remporte par ailleurs la deuxième place du 200 m nage libre et la médaille de bronze en relais. Dans l’équipe masculine, Yannick Agnel remporte l’épreuve du 200 m nage libre, tandis que Florent Manaudou, le petit frère de Laure, gagne le 50 m nage libre. Enfin, le relais 4×100 m s’impose devant les Américains et les Russes. Cette victoire efface la frustration de 2008 lorsque le relais américain a battu les tricolores à la touche, avec une différence de huit centièmes.