Teddy Riner : un champion qui vaut de l’or

Avec 2m03 pour plus de 100 kg, Teddy Riner est un judoka qui ne passe pas inaperçu lors de ses déplacements. Ajoutez à cela un sourire franc qui ne quitte jamais son visage et un sens de l’humour irrésistible. C’est ainsi qu’on peut décrire l’un des plus grands judokas français, multiple champion du monde et champion olympique à Londres en 2012.


Un immense champion à l’agilité remarquable

Généralement, lorsqu’un judoka évolue dans la catégorie des plus de 100 kg, on s’attend plutôt à une silhouette trapue, mais lorsqu’on voit Teddy Riner s’avancer, on est surpris par un gabarit élancé, bien qu’indéniablement imposant. Cette morphologie lui permet d’évoluer avec une grande aisance sur le tatami. Dès son plus jeune âge, Teddy Riner a démontré ses capacités, en remportant notamment un titre de champion d’Europe et de champion du monde dans la catégorie junior en 2006. Dès ses premiers pas dans les tournois séniors en 2007, le judoka guadeloupéen renouvelle l’exploit d’un titre continental assorti d’un titre mondial.

En 2008 pourtant, Teddy Riner rate le rendez-vous des Jeux olympiques en perdant contre l’ouzbek Abdullo Tangriev en quart de finale. Cette défaite concédée est la conséquence d’un manque de maîtrise d’un combat face à un gaucher. Au cours de sa carrière, une majorité de défaites concédées par Teddy Riner l’ont été contre des gauchers. En 2010, Teddy Riner perd la finale de la compétition toute catégorie lors des championnats du monde, mais il remporte la catégorie des plus de 100 kg. En 2011, il remporte son quatrième titre de champion du monde avant de réaliser son rêve en conquérant la médaille d’or aux Jeux olympiques de Londres.

Un palmarès obtenu à force d’acharnement

Musculation, travail des techniques au sol, des kumikatas et des projections. Sur le papier, l’entrainement de Teddy Riner ressemble à celui des autres judokas, mais le champion de 130 kg pousse son corps régulièrement au-delà des limites pour parfaire son endurance. Il travaille également beaucoup sur le plan mental en considérant le judo comme un sport cérébral. Selon le champion, il ne faut jamais sous-estimer un adversaire, même le plus modeste, car il est capable de gagner.

L’agilité de Teddy Riner fait partie de ses atouts majeurs. Ses rares combats perdus depuis 2008 n’ont jamais été par ippon, mais il réussit souvent à gagner une victoire très rapidement. Bon sprinteur, Teddy Riner dispose d’un très bon jeu de jambes qui lui permettent de distiller des harai-goshi et des osoto gari très efficace. En dehors des grandes compétitions, Teddy Riner participe à de nombreuses manifestations pour promouvoir le judo auprès des jeunes.