Une année 2013 en demi-teinte pour le XV de France

L’année 2013 pour le XV de France n’a pas été de tout repos. Tournoi des VI nations, test matchs… Retour sur une année en demi-teinte…

Quel bilan pour cette année 2013 ?

8 défaites, un match nul et seulement deux victoires, tel est le bilan de nos Bleus en 2013. Aujourd’hui, l’Equipe de France se retrouve 6ème au classement de l’IRB alors qu’ils avaient commencé l’année à la quatrième place.
Cette année 2013 est une année à oublier pour le XV France, qui n’a pas atteint le niveau que l’on attendait. En effet, de nombreuses défaites contre les « top » nations mondiales ont mis en valeur les lacunes des Bleus et le chemin qu’il leur restait à parcourir afin de pouvoir prétendre à plus victoires. Malgré des statistiques en leur faveur (possession du ballon et occupation du terrain), les Bleus ont failli en défense et les initiatives en attaque étaient trop peu variées pour mettre en défaut les All Blacks ou plus récemment les Springboks.

Le XV de France : une jeune équipe avec un bel avenir

joueurs xv de france 2013

Une nouvelle génération

Les carences collectives sont une des raisons aux résultats décevants observés sur cette année 2013. Mais il ne faut pas oublier que cette équipe du XV de France est encore jeune, en manque d’expérience pour tenir tête aux Blacks, Sud-Africains ou encore les Irlandais.

Et pour cause, Philipe Saint-André rappelle que le groupe est composé à 80% de joueurs d’une nouvelle génération, un pari risqué en vue de la coupe du monde 2015, mais qui pourrait porter ses fruits.
De nouveaux et jeunes joueurs ont donc fait leur apparition dans le groupe. Exemple avec le match contre les Springboks où la ligne française rassemblait en tout 84 sélections alors que les Sud Africains eux comptaient quatre champions du monde dans leurs rangs : Bryan Habana (30 ans, 95 sélections.) et JP Pietersen (27 ans, 50 sélections.) et une paire de centres Jean de Villiers (32 ans, 95 sélections.) – Jaque Fourie (30 ans, 71 sélections.).

Cette revue d’effectif aura tout du moins permis à PSA de se forger une idée du groupe qu’il souhaitera amener pour le Tournoi des VI nations qui débutera début Février ; tournoi qui permettra de se construire une idée beaucoup plus précise des capacités de l’Equipe de France à bien figurer à la Coupe du Monde 2015 en Angleterre….